KANBrief verschiedene Ausgaben© KAN

KANBrief

La KANBrief, qui paraît quatre fois par an (mars, juin, septembre, décembre), vous renseigne sur des dossiers d'actualité et sur les avancées dans le domaine de la prévention et de la normalisation. La version imprimée paraît en allemand, anglais et français. Dans sa version électronique, la KANBrief est également disponible en italien et en polonais.

l'icone: chariot de courses le bleu

Cliquez ici pour vous abonner à la KANBrief ou pour commander gratuitement des anciens numéros en version imprimée.

Année de parution
Dossier du prochain numéro

Sécurité et santé au travail au Japon

Special

La directive Machines de l’UE ne s’applique pas aux véhicules ferroviaires, qui sont également exclus explicitement de l’ordonnance allemande sur les lieux de travail. Or, il s’agit pourtant d’équipements de travail au sens de l’ordonnance allemande sur la sécurité dans les entreprises. Quel rôle les normes jouent-elles dans le droit ferroviaire et comment les postes de travail des conducteurs de locomotive peuvent-ils être conçus de manière sûre ? Ces questions étaient au cœur d’un débat d’experts de la KAN sur le thème « Droit ferroviaire, normalisation et prévention. » en savoir plus

La norme EN 1789 est le document de référence pour la conception, la construction, les essais, l’aménagement et l’équipement des ambulances en Europe. En tant que norme-cadre, elle renvoie à d’autres normes nécessaires à son application. Quiconque souhaite aujourd’hui construire, immatriculer et exploiter une ambulance doit obligatoirement respecter la norme EN 1789 « Véhicules de transport sanitaire et leurs équipements – Ambulances routières », qui est actuellement en cours de révision et d’ajustement. en savoir plus

Thèmes

Intitulée « La normalisation pour l’artisanat et les PME, et les défis de la digitalisation », la conférence organisée conjointement par la Fédération de l’artisanat allemand (ZDH) et la KAN avait pour thème les opportunités et les défis du travail de normalisation. Dans cet entretien, Karl-Sebastian Schulte, le directeur de la ZDH, en commente les grands sujets. en savoir plus

Le Dr Walter Eichendorf est depuis 1998 directeur général adjoint de la DGUV1 et en charge du VFA, organisme dont dépend la KAN. En sa qualité de membre du Comité directeur du DIN, il connaît bien depuis de nombreuses années tout ce qui touche à la normalisation. Avant de partir en retraite l’automne prochain, il confie ce qu’il attend pour demain de la normalisation, et pourquoi elle est plus importante que jamais pour l’assurance accidents légale. en savoir plus

Le bruit nuit aux employés et entraîne des coûts cachés. La Task Force “NOMAD” (Noise and MAchinery Directive) a décrit dans un guide comment les émissions sonores des machines doivent être déclarées pour satisfaire aux exigences essentielles de la directive Machines en matière de bruit. Projet commun des États membres de l’UE, NOMAD apporte son aide au groupe de coordination pour la surveillance du marché dans le domaine de la directive Machines (ADCO Machines). en savoir plus

En 2018, nous avons donné un coup de neuf à la présentation des modules : Apprendre l’ergonomie de notre rubrique KAN-Praxis, en remplaçant notamment la quasi-totalité des illustrations. Le caricaturiste Michael Hüter a réalisé les nouvelles, représentant certains aspects de l’ergonomie sous forme de dessins humoristiques. Résultant d’une étude de la KAN, la première version des modules pédagogiques avait été publiée en 2008. Depuis lors, ces modules ont été constamment élargis et révisés. en savoir plus

Special

Un projet commun des partenaires sociaux européens du secteur de la construction et du Comité européen des équipements de construction met en évidence des pistes nouvelles de communication et de coopération. L’échange direct entre fabricants et utilisateurs peut déboucher sur des solutions simples à des questions aussi complexes que l’amélioration de l’ergonomie des équipements de travail ou des aspects de sécurité, mais peut aussi s’avérer utile dans le processus de normalisation européenne.

en savoir plus

De nombreux accidents de travail se produisent lors de l’accès aux engins de chantier. Ils concernent le poste de conduite, le remplissage des réservoirs (carburants ou fluides) ou les opérations de maintenance. Afin de mieux comprendre leur origine, une étude ergonomique réalisée en France par la Fédération Nationale des Travaux Publics a été menée au sein de plusieurs entreprises. Plusieurs constats et pistes de solutions, à destination des utilisateurs mais aussi des constructeurs, découlent de ces travaux.

en savoir plus

Thèmes

Le 12 mars 2018, l’ISO 45001 a été publiée par l’Organisation internationale de normalisation ISO. Alors que certains clament « A star is born » à propos de cette parution, d’autres acteurs de la SST et du monde des entreprises accueillent la nouvelle de manière plus différenciée. Les avis sur ce nouveau document sont très partagés. Une traduction commune pour l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse a été publiée en juin 2018.

en savoir plus

Le 19 décembre 2017, la Commission européenne a présenté une proposition de règlement de l’UE sur la surveillance du marché1. Si elle est adoptée, cela aura un impact décisif sur la mise en œuvre de cette surveillance par les Länder allemands. Or, ceux-ci estiment que ce texte doit faire à certains endroits l’objet d’améliorations notables. Il entraîne en effet une bureaucratie pesante pour les autorités chargées de leur exécution, et le choix des moyens prévus doit être également amélioré.

en savoir plus

La lumière influe sur notre horloge interne et sur divers processus physiologiques de notre corps. En janvier 2018, la KAN a, pour la deuxième fois, organisé un atelier de travail consacré à ces effets non visuels de la lumière. Le sujet mobilise de nombreux acteurs, qui poursuivent toutefois parfois des objectifs différents. Encourageant l’échange d’informations entre tous les participants, l’atelier de la KAN contribue aussi à l’élaboration d’une stratégie pour la recherche, la normalisation et la réglementation de demain.

en savoir plus

Les mesures des émissions de poussières de bois ou de silice générées par les machines électroportatives neuves sont réalisées dans le cadre d’essais normalisés. Or, ceux-ci présentent des limites qui nuisent à leur répétabilité. L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) propose une autre méthode qui permet de classer les différentes machines pour un même cycle opératoire, en fonction des émissions de polluants.

en savoir plus

Special

Le projet Work-by-Inclusion vise à intégrer les employés malentendants dans les opérations logistiques des entrepôts, en leur communiquant les informations importantes au moyen de lunettes connectées. Le système permet en outre aux employés malentendants et entendants de communiquer entre eux.

en savoir plus

Les robots qui travaillent directement avec l’homme sont considérés comme un élément essentiel de l’usine connectée et flexible de demain. La collaboration homme-robot peut alléger le travail du personnel de production et permet aux entreprises d’être plus réactives face aux exigences du marché. La proximité immédiate avec l’homme entraîne des exigences élevées de sécurité pour les systèmes d’assistance, mais recèle aussi un potentiel en termes d’inclusion.

en savoir plus

L’aménagement inclusif du travail s’inscrit dans une approche plus générale dont le but est de maintenir la capacité de travail, enjeu qui, face à l’évolution démographique, ne cesse de gagner en importance. Les grands piliers en sont des mesures techniques prises pour aménager les postes de travail et garantir l’accessibilité, mesures qui sont mises en œuvre dans le cadre d’une démarche participative, en étroite collaboration avec les intéressés et les représentants des salariés atteints de handicaps lourds.

en savoir plus

Thèmes

Utiliser des lunettes connectées au travail ne relève plus de la science-fiction. Encore saluées (ou faisant sourire) il n’y a pas si longtemps comme projet d’avenir né dans la Silicon Valley, on les trouve aujourd’hui aux postes de travail dans les entrepôts, la production ou la maintenance. Or, par rapport à l’évolution technique de ces dispositifs, la recherche sur leur sûreté d’utilisation est en retard, tout comme les réglementations et leurs exigences, qui doivent se baser sur des éléments fiables.

en savoir plus

Lors de la coupe de bois de chauffage, il arrive souvent que des blessures graves se produisent quand une personne met la main dans la zone de sciage ou de fendage. Afin de réduire le nombre d’accidents, les normes relatives aux fendeuses et aux scies circulaires ont été révisées. Les travaux se sont appuyés sur le résultat de discussions d’experts modérées par la KAN et sur des études d’accidents menées par l’Assurance sociale pour l’agriculture, la sylviculture et l’horticulture (SVLFG).

en savoir plus

Pour le débardage par treuil, on utilise des élingues pour travaux forestiers (chaînes, câbles, poulies ou crochets), qui servent à accrocher les troncs d’arbres au câble du treuil. Il est important de choisir des élingues adéquates et suffisamment solides pour pouvoir absorber en toute sécurité les forces qui s’exercent lors de l’opération. Il existe maintenant une norme consacrée spécialement à ce sujet.

en savoir plus

Special

Dans l’usine du futur, l’homme et la machine sont connectés entre eux par des réseaux de données. Les objets et les systèmes communiquent, eux aussi : la pièce avec l’outil, le marché avec la production, la production avec le fournisseur. Ce travail en réseau au sein de la production et au-delà des limites de l’entreprise n’est toutefois possible qu’avec des normes et standards valables au niveau international, et avec du personnel très qualifié. en savoir plus

“Industrie 4.0” est un terme qui revient dans toutes les discussions. Mais qu’est-ce qui se cache au juste derrière cette qua-trième révolution industrielle, et que faut-il pour la réaliser ? Implique-t-elle des technologies totalement nouvelles, ou est-elle simplement un “emballage neuf” pour des techniques anciennes ? en savoir plus

Pour les PME aussi, la disponibilité croissante de technologies de l’information bon marché permet de réussir la mutation vers l’usine intelligente. Les fabricants sont confrontés au défi de répondre aux souhaits de plus en plus individuels de leurs clients, tout en produisant plus vite et à moindre coût des quantités plus importantes. C’est le seul moyen pour eux de survivre face à une concurrence exacerbée. en savoir plus

Thèmes

Chaque jour, des ouvriers et techniciens doivent pénétrer à l’intérieur d’équipements sous pression pour des opérations de montage, de maintenance, de réparation et d’inspection. Ils doivent pour cela entrer par une ouverture souvent très étroite qui permet, certes, l’accès à l’intérieur de la cuve, mais qui rend le sauvetage de victimes particulièrement difficile en cas d’accident. Plusieurs études ont été menées à ce sujet à l’université polytechnique de Milan dans le cadre de deux mémoires de fin d’étude. en savoir plus

Depuis 1993, les assurances allemandes maladie, retraite et accidents travaillent étroitement ensemble au sein de la Représentation des caisses de sécurité sociale allemande en Europe (DSV), afin d’assurer une défense politique commune de leurs intérêts à Bruxelles. La DSV est également un partenaire important de la KAN dans de nombreux domaines. en savoir plus

Les entreprises ne devraient pas être jugées uniquement en termes de profit et de productivité, mais aussi en fonction de leur capacité à assumer leur responsabilité envers la société et l’environnement. Ces aspects ont été élargis par les sept plus grandes puissances économiques de la planète (G7), qui leur ont ajouté l’exigence d’une approche centrée sur l’humain. La nouvelle norme EN ISO 27500 décrit comment celle-ci peut être mise en œuvre dans les entreprises. en savoir plus

Special

Les États de l’UE sont libres d’organiser leur système de santé comme ils l’entendent. Or, de nombreuses normes européennes et internationales tentent actuellement d’harmoniser davantage ce secteur. Les traitements médicaux seront-ils à l’avenir déterminés non pas par les réglementations des organismes d’assurance sociale et associations médicales du pays concerné, mais par un système de santé européen normalisé ? Une étude de cas fictif illustre la tournure que pourraient prendre les choses. en savoir plus

En automne 2012, la Commission européenne a amorcé la refonte du cadre légal européen relatif aux dispositifs médicaux et aux dispositifs médicaux de diagnostic in vitro. Deux nouveaux règlements portant sur ces domaines sont entrés en vigueur au printemps 2017. Ils introduisent quelques éléments nouveaux et entraînent aussi des ajustements dans la législation nationale. en savoir plus

Arrivant à point pour la publication du nouveau règlement de l’UE 2017/745 sur les dispositifs médicaux, un nouveau module pédagogique vient d’être mis en ligne par la KAN. Il contient les principaux aspects à prendre en compte pour une conception ergonomique des dispositifs médicaux. Ce terme désigne une vaste gamme d’outils très divers, allant des appareils respiratoires aux thermomètres et pansements, en passant par les tensiomètres, les pompes à perfusion, voire les fauteuils roulants. en savoir plus

Pour construire un poste de secours, il faut se conformer à des exigences provenant de diverses réglementations : outre le droit de la construction, il s’agit notamment des textes légaux sur la SST, ainsi que des règles établies par les organismes d’assurance accidents. Les spécificités de l’utilisation ultérieure du bâtiment devront être également prises en compte. Pour le concepteur, la planification d’un bâtiment censé être en conformité avec toutes ces exigences peut représenter un véritable casse-tête. en savoir plus

Thèmes

Fondée en 1856, l’Association des ingénieurs allemands (VDI) compte aujourd’hui 155.000 adhérents personnels et a une longue tradition dans le domaine des règles techniques. Chaque année, le VDI publie plus de 200 directives – nouvelles ou dans leur version actualisée. Avec d’autres régulateurs techniques, le VDI vise à élaborer un ensemble uniforme de règles englobant tous les domaines de la technique. en savoir plus

Special

Créant de multiples possibilités pour l’organisation du travail, la digitalisation offre ainsi des chances nouvelles pour la prévention. Toutes les formes de travail sont concernées, qu’il s’agisse d’activités surtout intellectuelles ou surtout physiques. Le défi consiste à mettre à profit toute la gamme des possibilités et de trouver des solutions adaptées aux besoins spécifiques de chaque entreprise. en savoir plus

Avec l’usage de technologies autonomes, l’intérêt porté à la relation entre l’homme et la machine ne cesse de croître. Mais à quoi devront ressembler nos collègues d’acier, et comment devront-ils se comporter pour qu’on ait plaisir à travailler avec eux ? Pour que la coopération homme-robot au travail soit une réussite, il faut prendre en compte non seulement les aspects objectifs de la sécurité, mais aussi la manière dont celle-ci est perçue subjectivement par les salariés. en savoir plus

Industrie 4.0 signifie une interconnexion totale entre hommes, machines et installations. Du fait de l’interaction entre ces partenaires, la sécurité fonctionnelle (‘functional safety’, par exemple l’arrêt d’une machine en cas de passage d’une barrière lumineuse) n’est pas le seul aspect pertinent pour la protection des individus. La sécurité de l’information (‘security’, p. ex. protection de la programmation d’un robot contre des manipulations extérieures) joue un rôle tout aussi important. en savoir plus

Beaucoup plus que dans l’industrie, c’est le travail humain qui domine dans l’artisanat. Il ne sera donc guère possible d’y mettre en place des systèmes entièrement automatisés ni de mettre tous les processus en réseau, comme dans l’Industrie 4.0. La digitalisation offre pourtant aussi à l’artisanat une multitude de possibilités d’élargir ses services, d’automatiser ses opérations et de rendre son travail plus simple et plus sûr. en savoir plus

Thèmes

Les nanomatériaux apparaissent sous diverses formes et structures. Les risques potentiels qu’ils présentent sont tout aussi divers et encore en partie inexplorés. Or, l’usage de ces matériaux est déjà très répandu. Pour la normalisation aussi, de nombreuses questions se posent encore : quels documents existent dans le domaine des nanomatériaux ? Contiennent-ils des éléments pertinents pour la SST ? Comment les préventeurs peuvent-ils s’y retrouver ? Une nouvelle étude de la KAN donne des réponses. en savoir plus

Dans le domaine de la construction d’outils et de machines, de la fabrication de pièces uniques et du développement, il y a fréquemment des situations dans lesquelles l’opérateur doit intervenir dans le processus de production alors que les protecteurs sont ouverts. Un mode de fonctionnement supplémentaire permettant d’observer le processus en toute sécurité peut empêcher les manipulations dangereuses. Il ne faut toutefois y recourir que si aucune autre solution technique n’est possible. en savoir plus

Special

Le 23 juin de l’année dernière, le Royaume-Uni a tenu un référendum sur son maintien dans l’UE. Une majorité – faible mais nette – s’est prononcée en faveur de la sortie. Le Brexit, qui va modifier les relations du pays avec l’Europe et bien au-delà, ne signifie pas nécessairement l’isolation. Les cercles intéressés au sein du BSI – l’organisation britannique de normalisation – souhaitent continuer à travailler étroitement avec leurs partenaires européens dans le système de normalisation indépendant européen. en savoir plus

Les produits non sûrs et non conformes à la législation communautaire applicable n’ont pas le droit d’être mis sur le marché de l’Union européenne. Pour s’en assurer, la Commission européenne a défini une procédure d’évaluation de la conformité qui, dans certains cas, prévoit un contrôle par un organisme indépendant. Mais comment fonctionne cette procédure dans le cas de fabricants établis dans des pays hors de l’UE, qui souhaitent commercialiser leurs produits dans l’UE ? en savoir plus

Thèmes

Tout éclairage a un effet sur la physiologie humaine. Or, cet effet étant très complexe, il est encore impossible, du point de vue de la sécurité et santé au travail, d’émettre des recommandations sur l’utilisation de la technologie relativement récente qu’est l’éclairage artificiel à effet biologique, technologie déjà utilisée à certains postes de travail. En septembre 2016, la KAN a réuni autour d’une table tous les cercles intéressés, le but étant d’élaborer une stratégie pour une utilisation sûre de ce type d’éclairage. en savoir plus

La lumière ne sert pas seulement à y voir clair. De nouveaux systèmes d’éclairage mettent à profit aussi des effets non visuels pouvant avoir une incidence sur le rythme jour-nuit de l’individu. Il serait bon que les organismes régulateurs, les employeurs et les employés, ainsi que les concepteurs se penchent rapidement sur les possibilités de cette technologie, en s’inspirant de la feuille de route d’Arnsberg, pour que l’éclairage artificiel ait à l’avenir un effet bénéfique sur la santé de l’individu au travail. en savoir plus

Il arrive fréquemment que des normes traitent d’aspects relatifs à la prévention en entreprise. Or, par principe, les réglementations nationales émanant de l’État et des organismes d’assurance accidents prévalent sur les normes. Depuis 2015, le « Document de principe portant sur le rôle de la normalisation dans la prévention en entreprise » définit comment fonctionne cette interface entre normalisation et réglementations. Ce document vient d’être complété par une description approfondie du processus. en savoir plus

Face aux nombreuses réglementations et mesures de prévention parfois plutôt abstraites, qu’elles émanent de l’État ou de l’assurance légale accidents, comment les entreprises peuvent-elles savoir lesquelles elles doivent appliquer ? En Allemagne, un nouvel instrument de prévention leur facilite la tâche : la règle sectorielle. Regroupant les exigences et informations provenant des diverses réglementations sur la SST, elle offre aux entreprises une information complète et condensée. en savoir plus

KAN - Commission pour la sécurité
et santé au travail et la normalisation
Secrétariat
Alte Heerstraße 111
53757 Sankt Augustin
Allemagne

Tél. +49 2241 231-3471
Fax : +49 2241 231-3464
E-Mail : info@kan.de
Web : www.kan.de

Infos légales - Déclaration de protection des données
Twitter - Xing - LinkedIn
© 2018 - Kommission Arbeitsschutz und Normung (KAN)