KANBrief 1/15

Ergonomie des machines : des exemples de bonne pratique

Comment inciter les concepteurs de machines à prendre en compte les avancées en matière d’ergonomie, et comment la normalisation peut-elle y contribuer ? Comment convaincre un acheteur qu’il est préférable de choisir une machine mieux adaptée aux besoins de l’utilisateur ? Misant sur des exemples de bonne pratique, la KAN a fait réaliser une étude dont le but était d’en collecter un certain nombre. En mars, elle a lancé un portail web sur lequel sont présentés ces exemples.

En 2012, après une étude préliminaire, la KAN a chargé l’Institut des sciences du travail (IAD) de l’Université technique de Darmstadt de réaliser une étude de grande ampleur portant sur deux sujets choisis : les moyens de transport utilisés en entreprise et les machines-outils. Le portail web mis en place dans le cadre de cette étude1 contient des exemples de machines ou d’éléments de machines conçus pour répondre particulièrement bien à des critères ergonomiques. Présentant des pistes innovantes, ils montrent comment réduire les risques résultant d’une prise en compte insuffisante de critères ergonomiques.

Le portail comporte actuellement deux menus principaux : la première rubrique a été sous-divisée en sections correspondant aux types de contraintes (physiques, psychiques, liées à l’environnement), et elle présente de bonnes solutions de détail pour les machines. Intitulée « Machines », la deuxième rubrique comporte deux catégories principales : Machines-outils et Moyens de transport utilisés en entreprise, elles-mêmes divisées en sous-catégories. Les concepteurs de machines et responsables achats peuvent effectuer une recherche directe en sélectionnant le type de machine. Sous « Autres informations », on trouvera pour chaque information un lien renvoyant au portail ErgoNoRA2 de recherche de normes, et à une liste de mots-clés permettant de rechercher les normes pertinentes.

Une aide pour le travail de normalisation

Faire en sorte que la formulation des normes relatives à l’ergonomie soit plus conviviale est l’un des grands objectifs du travail du comité de normalisation « Ergonomie » du DIN. Des exemples pratiques et éloquents d’équipements de travail conçus en conformité avec les normes ont pour but d’encourager l’application efficace des normes relatives à l’ergonomie. C’est pourquoi les exemples pratiques du nouveau portail web pourraient être intégrés dans un guide d’application propre à aider les experts travaillant au sein des comités de normalisation à ajouter des exigences ergonomiques concrètes dans les normes de type C pour certaines machines.

Il existe déjà un guide – la norme EN 138613 – qui aide à appliquer les normes relatives à l’ergonomie lors de la conception de machines. L’annexe en contient un tableau indiquant la relation entre 20 phénomènes dangereux et les normes de type B applicables. Afin d’améliorer l’application de la norme EN 13861 et de faciliter la compréhension des normes de type B indiquées en référence, il serait judicieux d’accompagner également ces indications d’exemples de bonne pratique.

De bonnes solutions chez ErgoMach et dans le guide sur la directive Machines

Mieux prendre en compte l’ergonomie lors de la conception de machines, tel est l’objectif déclaré d’ErgoMach4. Totalement remanié en 2014, son site web peut être désormais également utilisé comme plateforme de discussion. De plus, il a été complété par des bonnes solutions concernant l’ergonomie des machines, solutions provenant de projets de feedback menés ces dernières années, dont le but était de collecter systématiquement l’expérience des utilisateurs des machines5.

Le « Guide de l’application de la directive 2006/42/CE » de la Commission européenne explique les exigences de la directive Machines, notamment celles de la section 1.1.6 « Ergonomie » de l’Annexe I. Ces explications sont concrétisées par des fiches (sheets) portant sur cinq facteurs ergonomiques : variabilité des opérateurs, liberté de mouvement, rythme de travail, concentration et interface homme-machine. Ces fiches, qui ont été élaborées par ErgoMach, et que la Commission européenne a connectées au guide par des liens, contiennent déjà quelques exemples d’application. Lors d’une éventuelle mise à jour du guide, les exemples de bonne pratique provenant du portail web de la KAN pourront être utilisés pour faciliter encore la compréhension du guide, en indiquant des principes possibles de conception.

Un atelier de travail dédié à l’optimisation du portail KAN-Praxis

Il est prévu d’étoffer le portail web en lui ajoutant d’autres exemples. C’est pourquoi la KAN prévoit d’organiser un atelier de travail dont l’objet sera non seulement de faire de la publicité pour ce portail, mais aussi de discuter sur la manière de trouver d’autres exemples. Cet atelier s’adresse aux multiplicateurs et aux préventeurs, ainsi qu’aux fabricants désireux de voir leur machine, ou des solutions de détail, apparaître sur le portail.

Corrado Mattiuzzo
mattiuzzo@kan.de

1 http://maschinenergonomie.kan-praxis.de  (en allemand, version anglaise prévue)
2 http://nora.kan-praxis.de/ergonora
3 EN 13861:2011 « Sécurité des machines – Guide pour l'application des normes relatives à l'ergonomie dans la conception des machines »
4 https://ergomach.wordpress.com
KANBrief 1/11 « Le projet ErgoMach : l’ergonomie pour chacun ! »
5 https://ergomach.wordpress.com/information-and-solutions/publications