© Nomad_Soul - Fotolia.com

La Commission pour la sécurité et santé au travail et la normalisation (KAN) défend les intérêts de la prévention dans la normalisation

La KAN existe depuis le début de 1994. Elle a pour mission d’observer le travail de normalisation et de faire valoir, vis-à-vis des organismes de normalisation, les enjeux relatifs à la prévention.

Les intérêts publics représentés au sein de la KAN - ceux des partenaires sociaux, de l’État, de l'Assurance accidents légale allemande (DGUV) et du DIN (Composition de la KAN) - sont concentrés au sein de la KAN et intégrés, sous forme de prises de position, dans les projets de normes. La KAN elle-même n’est pas un organisme de normalisation; ses résolutions dans le domaine de la prévention et de la normalisation ont caractère de recommandations, celles-ci s’appuyant sur un consensus aussi large que possible de la part de toutes les parties concernées de la prévention.



KANBrief 1/21

L’ergonomie

Une personne soulève une dalle à l'aide d'un système de levage à ventouses©Surasak – stock.adobe.com
  • Le comité de normalisation Ergonomie du DIN a 50 ans
  • Pour un travail sain – allégez la charge !
  • Des produits sûrs avec une intelligence artificielle complexe ?
  • Charge vibratoire du système main-bras due à des chocs simples
  • L’état de la technique pour les substances dangereuses au travail : Le meilleur ou l’usuel ?
  • Ce que l’artisanat attend de la normalisation

Télécharger KANBrief 1/21
KANBrief : tous les numéros 

Étude KAN

©ohsuriya - stock.adobe.com
Connaissances avérées et pertinentes pour la SST sur l’effet non visuel de la lumière sur l’humain - Une étude bibliographique

C’est pourquoi la présente étude bibliographique compile les conclusions d’études scientifiques récentes relatives à l’effet non visuel de l’éclairage et pertinentes pour la SST, le but étant qu’elles servent de base au positionnement des préven-teurs. Afin de jeter un regard aussi large que possible sur les effets non visuels de la lumière, différentes disciplines – la chronobiologie, la médecine du travail et la technique d’éclairage – ont été impliquées dans l’étude de la KAN. Cette expertise présente des principes de base en matière de technique d’éclairage, ainsi que les connaissances actuellement disponibles sur des lésions de l’œil pouvant être causées par des intensités excessives de la composante bleue de la lumière.

Télecharger étude KAN 08/2018 (allemand; résumé en français)
Aller aux études KAN