Logo 25 Jahre KAN

KANBrief 1/18

Sécurité lors du débardage en forêt : parution d’une nouvelle norme

© Grube KG

Pour le débardage par treuil, on utilise des élingues pour travaux forestiers (chaînes, câbles, poulies ou crochets), qui servent à accrocher les troncs d’arbres au câble du treuil. Il est important de choisir des élingues adéquates et suffisamment solides pour pouvoir absorber en toute sécurité les forces qui s’exercent lors de l’opération. Il existe maintenant une norme consacrée spécialement à ce sujet.

Choisir les équipements adéquats pour un treuil forestier constitue un facteur essentiel de sécurité pour les travaux forestiers. Les troncs d’arbre sont attachés à un câble de traction à l’aide d’élingues (p. ex. câbles ou chaînes avec crochet choker) pour être tirés hors de la forêt. Des accidents sont survenus par le passé du fait de la rupture des élingues utilisées pour le débardage par traction au sol, avec des blessures, parfois graves, causées par la projection d’objets ou par le câble du treuil. Souvent, l’accident était dû au fait que les élingues utilisées étaient trop faibles par rapport à la puissance du treuil. Leur choix était rendu plus difficile par l’absence de marquage standardisé et par des exigences souvent empruntées au domaine du levage. Or, les charges qui s’exercent sont totalement différentes, selon qu’il s’agit de tirer ou de soulever les troncs d’arbre.

Tout a commencé avec l’étude KAN …

En 2011, mandaté par la KAN, le Centre allemand du travail et de la technologie forestiers (KWF) a examiné dans quelle mesure les normes relatives aux machines forestières concrétisaient les exigences de la directive européenne Machines. Cette étude a accessoirement révélé qu’il n’existait pas encore – ni en Allemagne ni au niveau européen – de norme consacrée spécifiquement aux élingues forestières utilisées pour le débardage par traction au sol. Sur l’initiative de la KAN, la normalisation s’est alors saisie du sujet afin de définir des exigences d’essai et de qualité.

La nouvelle norme DIN 30754

Grâce à une bonne coopération entre préventeurs, fabricants et chercheurs, le projet de norme a pu être achevé durant l’été 2017. Les commentaires collectés lors de l’enquête publique ont été intégrés dans le document à la fin de l’année dernière.

La norme DIN 30754 « Machines forestières – exigences de sécurité pour élingues utilisées en procédure de traction au sol » est parue en mars 2018. Elle s’applique également aux élingues utilisées pour l’abattage d’arbres par câblage. Une nouveauté essentielle est l’introduction de la notion de Forest Tractive Force (FTF), suivie d’un nombre décimal, par exemple FTF 2,5 ou FTF 6,0. La valeur FTF désigne la charge utile maximum admissible d’une élingue, ou la charge de traction que le treuil ne doit pas dépasser lorsqu’il est utilisé avec cette élingue. Les marges de sécurité nécessaires pour le débardage par traction au sol sont déjà comprises dans la valeur FTF. L’utilisateur peut donc être certain qu’une élingue forestière affichant par exemple une FTF 4,5 est compatible avec un treuil de 4,5 t de puissance de traction, et que la combinaison est sûre. Le choix des accessoires adéquats pour les travaux forestiers effectués avec des treuils s’en est trouvé considérablement facilité.

Les prochaines étapes consisteront maintenant à tester les exigences dans la pratique et à introduire la norme dans le travail de normalisation au niveau européen. Plusieurs pays européens ont déjà exprimé leur intérêt pour l’élaboration d’une norme européenne.

Vif intérêt pour le travail de normalisation national

L’une des recommandations de l’étude de la KAN était de créer au sein du DIN un comité permanent de normalisation consacré aux machines forestières, afin de bien faire valoir les résultats de l’étude dans la normalisation nationale, européenne et internationale. En 2011, le comité de normalisation Machines forestières a été créé au sein du comité de normalisation Technique communale (NKT) du DIN. La norme sur les élingues forestières a été l’un des premiers projets traités par ce comité. Face à l’intérêt croissant porté à la technique forestière, celui-ci a été élargi à la fin de 2017, pour devenir une section technique à part entière dédiée à la technique forestière. Cette section comprend aujourd’hui deux comités de travail :
« Machines et appareils forestiers » et « Systèmes de commande des machines forestières ».

Katharina von Rymon Lipinski vonrymonlipinski@kan.de

Stefan Martin stefan.martin@grube.de