Logo 25 Jahre KAN
Foto zusammen gebundener, farbiger Kabel© Nomad_Soul - Fotolia.com

La Commission pour la sécurité et santé au travail et la normalisation (KAN) défend les intérêts de la prévention dans la normalisation

La KAN existe depuis le début de 1994. Elle a pour mission d’observer le travail de normalisation et de faire valoir, vis-à-vis des organismes de normalisation, les enjeux relatifs à la prévention.

Les intérêts publics représentés au sein de la KAN - ceux des partenaires sociaux, de l’État, de l'Assurance accidents légale allemande (DGUV) et du DIN (Composition de la KAN) - sont concentrés au sein de la KAN et intégrés, sous forme de prises de position, dans les projets de normes. La KAN elle-même n’est pas un organisme de normalisation; ses résolutions dans le domaine de la prévention et de la normalisation ont caractère de recommandations, celles-ci s’appuyant sur un consensus aussi large que possible de la part de toutes les parties concernées de la prévention.


Actualités

La KAN présente au salon A+A

Du 5 au 8 novembre 2019, le salon professionnel A+A attend les visiteurs à Düsseldorf. Ils...
en savoir plus

Nouvelle Autorité européenne du travail

En adoptant le règlement (UE) 2019/1149 en juin dernier, le Parlement européen et le Conseil ont...
en savoir plus

Séminaire KAN-IAG sur la normalisation

Du 28 au 30 octobre se tiendra à Dresde le séminaire intitulé « Les principes du travail de...
en savoir plus

Renforcer la SST dans le domaine ferroviaire

En mai 2019 a eu lieu le deuxième débat d’experts de la KAN sur le thème « Droit ferroviaire,...
en savoir plus


KANBrief 3/19

Mann mit Exoskelett zur Unterstützung bei Montagearbeit© Ottobock

Télécharger KANBrief 3/19 Les exosquelettes

L’idée a tout pour plaire : équipé d’un exosquelette, l’employé exécute sans peine des activités physiquement pénibles ou inconfortables, dans l’idéal encore plus vite qu’auparavant. Mais est-ce vraiment aussi simple ? Lisez dans notre dossier pourquoi l’utilisation des exosquelettes doit être soigneusement pensée et planifiée pour bénéficier à la fois aux entreprises et aux employés.

Télécharger KANBrief 3/19
KANBrief : tous les numéros 

Étude KAN 08/2018

©ohsuriya - stock.adobe.com
Connaissances avérées et pertinentes pour la SST sur l’effet non visuel de la lumière sur l’humain - Une étude bibliographique

C’est pourquoi la présente étude bibliographique compile les conclusions d’études scientifiques récentes relatives à l’effet non visuel de l’éclairage et pertinentes pour la SST, le but étant qu’elles servent de base au positionnement des préven-teurs. Afin de jeter un regard aussi large que possible sur les effets non visuels de la lumière, différentes disciplines – la chronobiologie, la médecine du travail et la technique d’éclairage – ont été impliquées dans l’étude de la KAN. Cette expertise présente des principes de base en matière de technique d’éclairage, ainsi que les connaissances actuellement disponibles sur des lésions de l’œil pouvant être causées par des intensités excessives de la composante bleue de la lumière.

Les études disponibles sur les effets non visuels de la lumière ont été pour la plu-part réalisées dans des conditions contrôlées (par exemple en laboratoire du sommeil), avec, généralement, un nombre restreint de participants, ou bien ont été effectuées sur des animaux. Ces études conviennent pour la mise en évi-dence des relations de cause à effet. Ces relations de cause à effet aident, à leur tour, à transposer les conclusions des études à des scénarios autres que ceux qui ont été examinés. Des études effectuées en laboratoire ne peuvent toutefois pas refléter les conditions réelles rencontrées sur le lieu de travail. C’est pourquoi il est important de procéder à des études complémentaires sur les lieux de travail (études de terrain) avec de nombreux participants, même si ces études peuvent éventuellement subir l’influence de facteurs perturbateurs difficiles à contrôler.

Télecharger étude KAN 08/2018 (allemand; résumé en français)
Aller aux études KAN