Logo 25 Jahre KAN

KANBrief 3/17

Les réglementations techniques du VDI

© VDI

Fondée en 1856, l’Association des ingénieurs allemands (VDI) compte aujourd’hui 155.000 adhérents personnels et a une longue tradition dans le domaine des règles techniques. Chaque année, le VDI publie plus de 200 directives – nouvelles ou dans leur version actualisée. Avec d’autres régulateurs techniques, le VDI vise à élaborer un ensemble uniforme de règles englobant tous les domaines de la technique.

Ayant décidé, en 1881, de promouvoir la comparabilité des biens d’investissement, le VDI publie l’année suivante dans sa revue hebdomadaire le texte d’un projet de directive, le but étant de donner aux lecteurs de cette publication la possibilité d’exprimer leur avis sur ce texte. Le 8 mars 1884, la « Zeitschrift des Vereins deutscher Ingenieure » publie la première directive VDI contenant des principes à appliquer pour le contrôle des chaudières et machines à vapeur.

Ce que sont les directives VDI
Quelque 2.000 directives VDI sont aujourd’hui sur le marché. Elles sont commercialisées par les éditions Beuth, ou disponibles à des points de consultation. Les relations du VDI avec le DIN sont étroites, comme en témoignent notamment deux comités de normalisation communs : la Commission VDI/VDE dédiée à la lutte contre la pollution de l’air (KRdL), et le comité de normalisation DIN/VDI « Acoustique, réduction du bruit, technique de vibration » (NALS). La décision d’élaborer soit une directive VDI, soit une norme DIN est souvent prise en fonction de la thématique ou pour des motifs d’ordre historique. Les discussions portant sur des sujets d’actualité au sein d’instances du VDI débouchent souvent sur le souhait de définir l’état de l’art dans une directive. Lorsque qu’une standardisation européenne ou internationale est envisagée, les directives VDI peuvent servir de base à des normes ISO, CEI ou EN.

Le VDI fait valoir que, par sa collection de directives, il crée des règles techniques généralement reconnues et axées sur la pratique, qui donnent aux professionnels la certitude d’agir correctement s’ils appliquent une directive VDI. Parmi ces directives, on citera des exemples connus :

  • VDI 2047 « Hygiène dans les aéroréfrigérants »
  • VDI 2221 « Méthodique de développement et de conception de systèmes et produits techniques »
  • VDI 2230 « Calcul systématique des assemblages vissés fortement sollicités »
  • VDI 6022 « Systèmes de ventilation, qualité de l’air intérieur »

Comment est élaborée une directive VDI
Les directives VDI sont élaborées selon le principe du consensus, par le travail commun de quelque 10.000 experts bénévoles opérant au sein de la plupart des 600 comités sectoriels du VDI. Ce travail se base sur la directive VDI 1000, consacrée à la procédure d’élaboration des directives, et dans laquelle sont décrits les objectifs, la méthode et le contexte juridique du travail du VDI en matière de directives. Une version remaniée de la VDI 1000 a été publiée en février 2017, avec des contenus nouveaux et plus précis par rapport au document initial :

  • Il y est indiqué plus en détail quelles sont les démarches à effectuer avant d’entamer l’élaboration d’une nouvelle directive VDI. Ceci vise, entre autres, à éviter tout doublon lors de l’élaboration de règles techniques.
  • Les cercles intéressés dont l’avis est à prendre en compte sont nommés explicitement (p.ex. préventeurs, syndicats, pouvoirs publics), ceci pour souligner que, pour l'élaboration des directives du VDI, il est possible d'arriver à un large consensus.
  • Le déroulement de la procédure d’enquête publique a été modifié, et une nouvelle procédure de réclamation faisant l’objet d’un règlement distinct a été introduite. L’élément nouveau est que tous ceux qui ont soumis des commentaires sont conviés à la séance de délibération afin de pouvoir défendre personnellement leur position.

Ce qui fait le lien avec la SST
Il arrive fréquemment que des activités du VDI aient un rapport avec des thématiques concernant la SST. C’est surtout le cas au sein du comité sectoriel du VDI « Sécurité et management », où sont traités des aspects importants de la sécurité en entreprise, comme par exemple dans la directive VDI 4068 consacrée aux personnes habilitées à mener des essais. Mais certains sujets particuliers, comme les procédés de fabrication additive, l’arrimage des chargements, la technique des ascenseurs ou l’hygiène de l’eau potable touchent aussi la SST. Dans ces domaines, le VDI travaille déjà avec les préventeurs, le plus souvent par l’intermédiaire des organismes d’assurance accidents concernés. Il est prévu pour l’avenir de systématiser cette coopération par le biais du Secrétariat de la KAN. 

 

Dieter Westerkamp
westerkamp@vdi.de

  

Informations sur le VDI

http://www.vdi.eu/

www.vdi.eu/engineering/vdi-standards : Informations sur les directives VDI

http://www.vdi.eu/engineering/vdi-standards/: Page web dédiée à une directive VDI donnée