KANBrief 3/19

EUROSHNET : le contact personnel est irremplaçable

Participants de la conférence EUROSHNET© EUROSHNET/André Wirsig
Participants de la conférence EUROSHNET© EUROSHNET/André Wirsig

La conférence EUROSHNET est l’endroit de prédilection où des experts, des décideurs du monde de la normalisation, des essais et de la certification, ainsi que des participants appartenant à diverses institutions, entreprises et pays, peuvent créer des réseaux à l’échelle européenne. Lors de la 6e édition de cette conférence, qui a eu lieu à Dresde du 12 au 14 juin, quelque 120 préventeurs venus de 16 pays ont mis cette occasion à profit pour un échange intensif d’idées.

Dix-huit ans se sont écoulés depuis la création à Dresde du réseau EUROSHNET, lors de la 1ère Conférence européenne sur la normalisation, les essais et la certification dans la SST. Depuis lors, le monde du travail a évolué. Initialement, il s’agissait surtout de l’impact de la Nouvelle Approche pour la création d’un Marché intérieur en Europe. Aujourd’hui, les défis résident plutôt dans la numérisation croissante et dans ses multiples effets sur le monde du travail. Un principe reste toutefois toujours aussi vrai : les préventeurs doivent travailler en réseau pour s’investir ensemble en faveur de positions européennes et renforcer aussi la SST sur la scène mondiale. « La numérisation ne connaît pas de frontières. C’est pourquoi la coopération en Europe revêt une telle valeur – la prévention constitue en effet un élément important pour une Europe sociale et pacifique », a déclaré Manfred Wirsch, président alternant de la DGUV, dans son discours d’ouverture.

Tout numérique ?

Il est incontestable que, dans la normalisation, la technique moderne peut permettre d’éviter les déplacements coûteux et parfois d’accélérer les procédures. Les organismes de normalisation misent de plus en plus sur des comités virtuels et sur les normes élaborées en format XML lisible par machine. La numérisation de la normalisation a déjà commencé. « La normalisation doit se réinventer et emprunter des voies nouvelles pour être capable d’affronter l’avenir », a souligné Johannes Stein, du DKE/VDE.

Mais lorsqu’il s’agit de préparer des décisions politiques ou de trouver des alliés pour sa position, l’échange personnel reste incontournable. C’est ainsi que José Saenz, de l’Institut Fraunhofer pour la gestion et l’automatisation industrielle (IFF), a profité de la conférence pour exhorter tous les cercles intéressés à trouver un consensus sur la validation de la sécurité des robots collaboratifs. L’enjeu en est que, en se basant sur un protocole établi, les fabricants et les exploitants puissent vérifier et confirmer de manière autonome pour toute application que les exigences de sécurité ont toutes été respectées, et que les organismes d’essais puissent valider les résultats des essais menés par le fabricant.

Maintenir le dialogue

Pour la quasi-totalité des pays représentés à la conférence, les défis de demain seront les mêmes. Pour parvenir à des solutions vraiment valables et durables, il est indispensable d’agir au sein d’une communauté pour s’attaquer à ces problématiques. En matière de normalisation, d’essais et de certification, la conférence EUROSHNET est la seule manifestation qui offre régulièrement la possibilité d’un échange à l’échelle européenne. « J’ai acquis un regard nouveau sur diverses tendances mondiales dans la certification et la SST, et j’ai eu amplement l’occasion de pratiquer le réseautage », a conclu un participant.

Qu’en reste-t-il ? Trois jours bien remplis à Dresde, avec des contributions d’intervenants et de participants, une exposition permettant d’essayer des pistes et d’en discuter, et une multitude d’échanges personnels. Et avec la constatation que, dans la normalisation, les essais et la certification, il est indispensable d’intensifier la coopération. Sans réseaux, la SST aura à l’avenir encore plus de mal à être prise au sérieux en tant qu’acteur sur le terrain. La 6e Conférence EUROSHNET est terminée et la prochaine s’annonce déjà. Ce qui compte vraiment, c’est la période qui va s’écouler d’ici là : maintenez le dialogue !

Sonja Miesner
miesner@kan.de

Interventions et photos de la conférence : www.euroshnet.eu/conference-2019
Suivez EUROSHNET sur Twitter : www.twitter.com/EUROSHNET #ESN201