Logo 25 Jahre KAN

KANBrief 4/17

La norme EN ISO 27500 : Organisme centré sur l’humain – Justification et principes généraux

© katty2016 - Fotolia.com

Les entreprises ne devraient pas être jugées uniquement en termes de profit et de productivité, mais aussi en fonction de leur capacité à assumer leur responsabilité envers la société et l’environnement. Ces aspects ont été élargis par les sept plus grandes puissances économiques de la planète (G7), qui leur ont ajouté l’exigence d’une approche centrée sur l’humain. La nouvelle norme EN ISO 275001 décrit comment celle-ci peut être mise en œuvre dans les entreprises.

Le terme centré sur l’humain reflète le fait que les entreprises exercent leur influence sur les personnes et sur leur comportement de manière à répondre aux besoins de leurs employés et de leurs clients. La norme EN ISO 27500, qui s’adresse aux entreprises et organisations de toute taille, contient des recommandations pour la conception d’une organisation centrée sur l’humain. Son but est d’inciter les dirigeants à avoir toujours à l’esprit non seulement la rentabilité, mais aussi leurs salariés. La mise en évidence des risques pouvant résulter du non-respect de principes centrés sur l’humain vient appuyer cette sensibilisation. L’EN ISO 27500 n’étant pas une norme de système de management, elle n’est donc pas destinée à des fins de certification.

La norme explique les sept principes qui caractérisent un organisme centré sur l'humain :

      • L’entreprise considère que les différences individuelles chez les clients et les employés sont une force et non pas un problème, et elle les met à profit : les différences de taille corporelle, par exemple, sont prises en compte pour la conception du travail et des produits ; des compétences et connaissances différentes peuvent être utilisées pour résoudre des problèmes.
      • L’entreprise centrée sur l’humain a recours à des normes internationales et à des méthodes de bonne pratique pour garantir l’accessibilité et l’utilisabilité des produits, systèmes et services pour des clients et des employés possédant les compétences et caractéristiques les plus diverses.
      • L’entreprise reconnaît que l’humain fait partie intégrante du système dans lequel il travaille. Lors de la conception ou modification de systèmes de travail, l’entreprise prend en compte les besoins des utilisateurs.
      • L'entreprise prend les mesures nécessaires pour protéger les personnes contre les risques pour la santé, la sécurité et le bien-être. Il peut s'agir notamment de mesures volontaires, allant au-delà des exigences légales en matière de SST, prises tant en interne qu'en externe. Cela contribue à améliorer la productivité et à réduire le risque d'accidents du travail et de maladies professionnelles.
      • L'entreprise propose à ses employés un travail qui a du sens, pour lequel ils peuvent utiliser et développer leurs compétences. L'entreprise exprime son appréciation de la contribution de ses employés, tant par des avantages financiers que par d'autres formes de gratification.
      •  L'entreprise pratique une communication ouverte et transparente, tant en interne qu'en externe. Si, par exemple, des décisions (difficiles) doivent être prises, le personnel est informé de manière appropriée et en temps utile.
      • L'entreprise assume sa responsabilité sociétale, en mettant en pratique les sept principes de l'ISO 26000 " Lignes directrices relatives à la responsabilité sociétale " : responsabilité envers la société, l'économie et l'environnement, transparence dans les décisions et les activités, comportement éthique, reconnaissance des intérêts de toutes les parties prenantes, respect du principe de légalité, prise en compte des normes internationales de comportement, respect des droits de l'Homme.

La norme EN ISO 27500 prend en considération l'être humain - les employés et les clients des organisations - et se réfère pour cela aux normes internationales pertinentes, notamment à l'ISO 26000 " Lignes directrices relatives à la responsabilité sociétale " et à l'EN ISO 26800 " Ergonomie - Approche générale, principes et concepts ". La norme EN ISO 27500 décrit de manière compacte les principes d'une action centrée sur l'humain. Elle s'adresse aux membres du conseil d'administration des entreprises. Elle est complétée, à l'intention des dirigeants, par la norme EN ISO 27501:2017-07 " Organisme centré sur l'humain - Lignes directrices pour les dirigeants ".

Les petites et moyennes entreprises (PME) profitent, elles aussi, de l’approche d’une action centrée sur l’humain. Le manque de temps et de ressources en personnel, tout comme le manque de savoir-faire, font toutefois souvent obstacle à sa mise en œuvre. Le DIN apporte son soutien sur ses pages web dédiées à la Commission PME (KOMMIT)2 et au centre d’assistance aux PME3.

 

Sibylle Adenauer
Institut für angewandte Arbeitswissenschaft (Institut pour la science du travail appliquée) (ifaa), département Capacité de travail et de rendement

Prof. Dr.-Ing. Sascha Stowasser
Directeur de l’Institut für angewandte Arbeitswissenschaft (ifaa) ; Président du comité de normalisation « Ergonomie » (NAErg) du DIN

   

1 EN ISO 27500:2017-05 : Organisme centré sur l’humain – Justification et principes généraux.
2 Commission PME (KOMMIT) Institut allemand de normalisation (DIN) : une aide pour les PME et les fédérations : www.din.de/en/about-standards/benefits-for-the-private-sector/sme-commission-kommit (en anglais)
3 Assistance en ligne pour les PME – Institut allemand de normalisation (DIN) :
www.din.de/en/about-standards/benefits-for-the-private-sector/sme-commission-kommit/sme-help-desk (en anglais)